Trône du Toner : premières impressions

Une des citations les plus effroyables de ce dernier boss d'instance !

Cela fait presque trois mois que nous vous laissons dans l’expectative de nos exploits de raideurs patentés, il est donc plus que temps de vous donner enfin à lire quelques nouvelles neuves de la guilde.

La 5.2 est arrivé plus vite que notre capacité à tuer un simple Sha, certes habillé chez H&M. On aurait du faire plus attention au background idéologique des membres du roster. En effet ils sont bien gentils avec leurs paladins taurens dans la Horde mais le résultat c’est qu’on s’est retrouvé avec plusieurs aficionados de la secte de l’Ordre du Temple Solaire qui préconisaient le suicide collectif dès 25% de la vie du boss. Malgré tous les espoirs de Leï, qui depuis le chan guilde arrivait à nous mettre un buff haste, la P1 restait parfois capricieuse à base de “Je pensais que ça passait avant de mourir comme une merde.” ou “J’ai oublié de faire le tricks, vous aurez pas de tank pendant 2 minutes sur la plateforme principale mais ça doit pouvoir tenir si tous les cacs se sacrifient.” Du côté des tanks, je peux juste saluer l’initiative de Blizzard de nous offrir la joie indéniable de tanker à poil, la bite au vent et les fesses qui font bravo quand le seul tank qui avait pas le debuff vient de mourir dans d’atroces souffrances éclaté par terre à coup de Dread Trash et qu’on se retrouve comme deux nudistes sur un terrain de paintball. Ouai le boss il tape fort, et pour bien comprendre le fameux Dread Trash (aussi connu sous le nom de “Coup de boule rotatif dans les valseuses”) prenez cette scène de Aliens (http://www.youtube.com/watch?v=K3y5GSznNfI) et remplacez la main par les couilles du tank. Sans timer, ça fait mal. Le fight pour nous se résume à du Pacman en P1 et à du football sur autoroute en P2.

Obi et Gnark se préparant à tanker la P2 du Sha of Fear HM.

Lubu tankant la P2 du Sha of Fear HM.

Alors il est pas mort, honte à nous… enfin comme le disait si bien Schrödinger : “Tant qu’on retourne pas à ToES, on peut pas vraiment savoir si il est down ou pas.”

Donc après avoir eu pitié du Sha qui se dorait la pilule sur la terrasse, nous avons décidé tous penauds d’aller voir du côté du nouveau raid, là bas où tout est neuf, tout est sauvage, libre continent sans farmage. Peine perdue, l’île entière est pleine de dailies en tout genre, avec pour seule consolation qu’on peut encore mettre sur la gueule aux Trolls. Alors oui il faut comprendre que le peuple Troll dans le corpus historico imaginaire de Warcraft c’est un peu le martyr universel. Ceci est perpétué aussi dans nos raids avec le sacrifice rituel du fameux Troll errant, gage de victoire facile et de loot prolifique. La 5.3 apportera sûrement une avancée certaine en la matière avec la constitution d’un état Troll indépendant près de la ville sainte de Crossroads (le village pas la prise de finition du beau Cody), et son fameux Chan des Lamentations.

Le célèbre "Barrens chat" ou "Chan torride des Tarrides"

Petite nouveauté pour ce raid, les trashs sont bloqués en mode Héroïque. Surtout le fameux pont après Jin’rokh théâtre d’affrontements plus sanglants que celui sur la rivière Kwaï. “C’est franchement dégueulasse…”

Pas grand chose à dire, l’instance est plutôt cool et on a clean en 2 ou 4 semaines, selon qu’on compte le down de Lei Shen en 10 ou 25, enfin les premiers trys à 25 c’était plutôt à 14 ou 15 après quelques minutes. Je vous propose d’ailleurs un des principes figurant dans l’illustre Essai sur la définition d’une strat universelle par le gros Lubu. Je cite : “Le passage des phases d’un boss peut s’appréhender facilement par la simple estimation de la proportion de membres du raid encore en vie. Une analyse plus précise nous montre que le numéro de phase est aussi fonction de plusieurs variables comme le rapport Brain / Membres du raid et surtout Puissance Vocale / Taux de Désespérance du raid lead”. Mais je vous laisse à la lecture de ce magnifique ouvrage.

Je passe rapidement sur le normal, facile une fois qu’on connaît la strat et qu’on prend pas trop de Gilbert Montagné sur Durumu.

Une réaction "à chaud" d'un membre du raid après un try.

Jin’Rokh Héroïque n’était pas vraiment une grosse difficulté non plus pour être honnête. Bien entendu il y a toujours une acclimatation nécessaire au HM qui change du “olol lé mor le boss jé pa compri jé just tapé en ferman lé zyeu” du mode normal. Par contre on a du faire sans Claude François qui avait tendance à rester dans les flaques quand le boss lui lançait un grille-pain. Le raid a fait quelques étincelles avant de comprendre que c’était peut-être pas le bon fight pour, mais on nous a vite annoncé la couleur : bleu / blanc avec beaucoup de lumière et des crépitements. On ne pourra pas dire que le nom de l’instance ne nous mettait pas au jus…

Mais rien à foudre ! On lui a fait bouffer ses flaques au gros troll et il était peut-être “The most electrifying troll “ on lui a montré qu’on était les intercontinentals champions. D’ailleurs je m’associe à tout l’univers de SVPP pour vous dire que nos combats sont réalisés par des professionnels surentraînés, s’il vous plaît ne tentez pas de reproduire nos gestes à la maison ou à l’école.

C’est déjà bien long, mais je ne pouvais pas clore ce Big Wall of Text sans vous annoncer notre victoire sur le gros Horridon Hm, qui a relégué notre Obi au rang de “petit cul anorexique”. Mais j’en dirai plus une prochaine fois, “soonish” (http://www.wowwiki.com/Soon) promis !

Le fier Spyra sur sa nouvelle monture lootée sur le premier down (validé après arbitrage vidéo) de Horridon HM.

Sinon on recrute, de tout et tout plein parce que comme toute guilde 25, on a besoin de sang frais pour continuer à exercer notre action de purification et poursuivre nos belles aventures.

Publié dans News | Laisser un commentaire

A la bourre …

Chez SVPP on est grave à la bourre sur beaucoup de fronts, le progress mais aussi et surtout les news. D’ailleurs, commençons par souhaiter à tous une bonne année (tout va bien, il me reste encore 3 jours pour le faire, on est large :)), plein de loots et de downs dans la joie.

Maintenant que c’est dit, je vous vois venir avec vos gros sabots “Ouais, ca fait plus d’un mois sans news, il se passe plus rien chez vous, c’est mort”. He bien laissez moi vous dire “Que nenni ! La seule chose de morte, ce sont les boss, mouahahaha … hum”.

Mais oui ! Depuis la dernière news ce ne sont pas un, ni deux, ni même trois, mais QUATRE boss HM qui sont passés de vie à trépas : Zorlok, Mel’jarak, Unsok et Lei Shi. Retour sur un mois de raid chargé, plein de larmes, de sueur, de joie, de loots, de ragequit, et surtout de downs.

Trois jours après la chute de Garalon, le boss shooté aux hormones de croissance qui redonne espoir à toute la communauté des amputés de guerre et aux enfants vietnamiens, vu la vitesse ou il repop ses membres estropiés, c’est le moment d’aller dire bonjour à Mel’jacques Chi’rak, plus connu sous le nom de “Heu, j’peux AoE dit, hein ?”.

Boss réputé facile, voire “plus simple qu’en normal, tu te rappelles Shannox, c’est pareil”. Mouais. Déja on te file des packs de 7 mobs que tu peux pas AoE, je trouve ca lamentable. Surtout quand tu joues pas DK. Ensuite c’est le genre de boss ou t’as un mec qui fait de la merde, genre un pal qui te chies une Wind Bomb au cac, et tu wipes. Autant dire que nous, chez SVPP, c’est pas notre genre de fight 😛

Au final, une soirée de mise en bouche, de rodage, d’écriture de macros pour que les CC tiennent, de débrief “Si si j’te jure, je venais de refresh le cc et il a laché tout seul”, puis une autre soirée pour le confirmer. A noter que lors de la confirmation, bien plus tard, c’était déja nettement plus marrant (full aoe lol). Bref, un boss simple quand on a les yeux ouverts.

Fin décembre, autant dire que la guilde et son roster PvE tournaient au ralenti, alors que tout le monde était occupé à se goinfrer de buches glacées, de toasts au saumon (mon préféré), et autres joyeusetés qu’on regrette forcément une semaine plus tard quand le futal ferme plus difficilement … Bref. Seul un groupe d’irrémédiables associaux, heu … héros, en quête de toujours plus de challenges termine bon gré mal gré les donjons en mode défi, profitant de cette trève hivernale pour taper dans la banque de guilde pour les compos, vu que personne ne remarquera qu’ils ont disparu … GG à eux (et bon courage à ceux qui sont entrain de compléter leurs défis en ce moment) !

Début janvier, bonnes résolutions vite oubliées, mais pas aussi vite que les strats des boss en farm deux semaines auparavant. Autant vous dire que la reprise des raids s’est faite dans la douleur, la majorité du roster ayant visiblement oublié comment bouger hors des tornades ou des phéromones lors du passage en 2013. On mettra ca sur le compte des ravages de l’alcool. Il a bon dos.

Une fois les confirmations confirmées, les loots lootés, les regards se tournent vers le prochain pabô sur la liste : John-Paul – The Voice – Zorlok. Quoi ? Pourquoi pas Will of the Emperor ? Je t’en pose moi, des questions ? Bref, Zorlok.

Ca pour une enflure, c’est une grosse enflure !

Des wipes innombrables, des heures et des heures, des squelettes dans toute la salle, la BDG drainée de ses flasques, et on en voit toujours pas la fin. On enchaine les soirées, et le progrès ne se fait pas sentir. Heureusement, chez les offs on conserve le moral :
– Matamune : “J’en peux plus de ce fight de merde mwa”
– Gnark : “grngrnngrngrngnr”
– Alvi : “J’propose, on le tue une fois, et on le fait PLUS JAMAIS !!!”
– Spyra : “J’l’aime bien ce fight moi”
– Tous : “…”

Entre les atténuations reloues, les boules vertes lentes puis rapides, le “chemin” introuvable (seul le pénitent le passe), et les éternels “Mais merde, j’étais pas dans une boule”, terminer une P1 sans claquer les 3 rez relevait déja du miracle. Si on rajoute à cela ceux qui meurent des boules parce qu’ils prennent les portails démo trop tot (alors qu’on annonce quand y aller…), ceux qui meurent des boules parce qu’ils viennent a pied, et ceux qui meurent des boules tout court, on était pas sortis de l’auberge.

Puis vinrent les MC, toujours gérés de main de maître (“putain les fears, je vous hais les Priests”, “OMG les rafales des DK !!!”), et enfin on arrive en P2. On est proches du down, donc. Ou pas.

La P2 de Zorlok, c’est un peu la fête au RNG, le boss faisant à peu près ce qu’il veut quand il veut. Mind Control ? Mais non, atténuation dans ta gueule ! Force & Verve, vite tous au CaC … mais non, une autre atténuation dans ta gueule ! Force & Verve ? Oui mais t’as les boules vertes de l’autre atténuation a l’autre bout de la salle qui t’arrivent dessus ! …

Et c’est sans aborder les autres joies du fight :
– “C’est bon les gars, tout va bien, le boss est a 20%, on tient le bon bout … ah non, Gnark est mort”.
Ou encore :
– Gnark : “BoP dans 3..2..1…maintenant! Maintenant!! Main…trop tard…”
– Voci : “J’ai missclick :(“

Enfin mention spéciale au wipe a 0,01% (1 million de pv restants) … toujours plaisant, surtout quand on est déja mort depuis 10% et qu’on regarde la vie du boss descendre de moins en moins rapidement. “Allez Seiya ..euh … Spyra bordel, je te donne mon cosmos, TUE LE !!!!”

Arrive le moment de l’alignement planétaire, le truc qu’on sait toujours pas s’il se reproduira de si tôt, le try parfait : arrivée en P2 avec juste 1 ou 2 rez claqués (parfait donc), MC gérés tip-top, bon placement d’Emile et son Image, première double atténuation les ranged full dps, les cacs ont tp à Orgrimmar déja (leur mission est accomplie) pour laisser plus de place sous les boucliers aux vrais dps, les abilités s’enchainent, les morts commencent à s’accumuler mais on y croit, tant que Gnark est en vie y a de l’espoir. 5%, je lache le clavier (ben oui ca fait deja 5% que je suis mort …) et je commence a serrer les fesses, 3%, la vie de Gnark fait le yoyo, j’arrête de la regarder, 2% Obiyann est toujours en vie, ca sent bon, 1% … et la libération : DOWN.

Le premier boss de l’extention qui fait REELLEMENT plaisir à voir crever la gueule ouverte. Le premier où on en aura autant chié, souffert, wipé, halluciné (sur les bugs des boules), ragé, la liste est longue.

Avec une semaine passée sur Zorlok, est arrivé le constat alarmant que, mine de rien, la 5.2 arrivait rapidement, genre si on se sortait pas un peu les doigts du cul, on aurait pas clean le contenu en cours d’ici la. Et ça la fout mal (me demandez pas pourquoi, mais on me le dit souvent, c’est que ca doit être vrai). Une histoire de fouet et d’orties. Je veux pas en savoir plus.

Fallait donc mettre le turbo et c’est donc en mode “j’ai pas le temps de wiper” qu’on s’est pointés chez l’ami Unsok. L’ironie veut qu’on soit “pressés” mais que le boss nous demande de nous toucher le zgègue pendant facile 2 min au départ (enfin y a toujours les ptits malins qui te font croire qu’ils font proc les trinkets et activent les buffs, mais personne n’est dupe 😛 ).
Unsok c’est aussi, encore une fois (et ca sera de plus en plus le cas, hélas), un boss qui demande une execution parfaite et ou chacun peut faire wiper le raid (un boss qui doit donc être plus simple en 25, si l’on en croit les analyses expertes des forums officiels). Donc un boss qu’on aime pas trop … Enfin sauf les tanks, parce qu’ils ont un role un peu plus compliqué pour une fois, du coup faut les entendre sur leur chan :

– “Haha, on les a bien carry”
– /tape sur l’épaule
– “On est trop forts, tiens passe moi l’huile, que je m’oigne le corps”.

Bon, faut dire ce qui est, si personne se plante quand il est transformé en abo, le fight est assez simple. Si … 😛

Vous l’aurez compris, le boss aura fini par crever rapidement, contre toute attente, ou peut-être avec un petit facteur chance dans les personnes choisies pour être en abo, je dis ca, je dis rien.

Je regarde mes doigts quand j’écris ces lignes. Des gouttes de sang commencent à maculer le clavier, là où mes ampoules ont éclaté à force d’écrire, mais il me reste encore un boss à présenter. On va tâcher de faire court…

On était lancés, cette semaine là. Zorlok le mercredi, Unsok quelques jours après, et il restait encore du temps. Fallait continuer sur notre lancée et Lei Shi nous avait mal regardé, il était donc grand temps de lui envoyer un petit “plus jamais” des familles et tirer une bonne fois pour toutes la chasse d’eau de ce boss.

Lei Shi, dernier boss de la Terrace avant (/accent maghrebin) Lei Sha, est un boss assez rafraichissant (olol). Avec cette dernière phrase, je me doute que ceux qui ont eu le courage de lire jusqu’ici doivent avoir roté un peu de sang, je vous laisse donc tranquillement le temps de l’avaler, et on repart. Un boss qui ressemble au mode normal, qui a les mêmes skills qu’en mode normal, à part pour quatre zigotos sur le coté qui afk pendant tout le fight, j’sais pas trop pourquoi, j’ai voulu voter kick mais y a pas l’option en raid non-LFR … bref.

Une fois mis au point le heal des tanks, qui prennent quand même une sorte de sauce sur ce combat, et un peu de dps gratté d’on ne sais où (ptet les 4 afk qui se réveillent parfois, va savoir), le boss crèv…ah ben non en fait, on me dit dans l’oreillette qu’il se réveille et qu’on le bute pas. Le mec il nous crache à la gueule pendant 5 minutes, et à la fin tout est cool, on est potes. Je sais pas vous, mais je trouve ca pas crédible. Bon osef, il file du loot, j’veux bien lui pardonner.

[img]http://image.noelshack.com/fichiers/2013/05/1359399284-leishi.jpg[/img]

Par contre, maintenant commencent les choses sérieuses, avec des boss nettement moins rigolos (déja que ceux là n’étaient pas tous très gentils). Lequel sera le premier à crever, le temps nous le dira (bonus points a qui trouve la référence).

PS : Ah tiens, parait qu’on a tué Lei Shi avant Un’sok. Boarf, ca fait longtemps, spa grave 🙂

Publié dans News | Laisser un commentaire

Les insectes sont nos amis !

Depuis MoP, la familia SVPP s’était entrainée à tous types de danses : le moonwalk, le breakdance, le hoopla hoop, la tecktonik, la danse des canards, tout !!!
Nos mages, quand à eux, s’étaient préparés à l’éventuelle éventualité de respé frost (après tout, on est en hiver).

Malgré cela, après quelques soirs de try intensifs sur la version très très méchante des deux frères très très jumeaux de Will Smith, dont un ou deux try prometteurs à plus ou moins 55%, nous avons décidé de nous diriger plutôt vers d’autres pas-beaux à taper dans un autre raid. Nous sommes donc partis continuer notre progress à Heart of Fear où un gros cafard nous attendait : Garalon.

Décidés à lui casser les pattes arrières (et de devant au passage), SVPP arrive dans la salle du boss et déjà il nous taunt méchamment !

Comment je vais vous défoncer la tête lol !

Avec précautions, SVPP descend les marches de la salle (paraît que ça peut causer des drama, comme en LFR), on fait quelques pulls de chauffe.
Rapides conclusions …
– les tanks doivent venir équipés d’un oreiller, d’une couette et d’un haut parleur préconfiguré pour les réveiller quand ils doivent faire quelque chose,
– les casters doivent dps comme des brutes,
– les mélées doivent dps comme des brutes,
– les heals doivent heal (sans déc’ ?).
… et consignes de sécurité pour les cacs …

Cymöril : Pitié les cacs ! Restez à portée !
Les cacs : Elle a dit quoi ? « Envoyez la purée » ?
Les casters : Et nous ? On peut en avoir du heal ?
A partir de là commence à défiler la ribambelle de morts et une certaine sorte de compétition relayée par TF1 voit le jour :

Quelques calmations et représailles (ah merde ! On me whispe dans l’oreillette que ça existe plus ce sort), un down se profile. Alors on force, et comme Papa dans Maman, le boss tombe, nous permettant de gagner des sous (pas ceux que drop le boss, ceux de la breloque …)

Mel’jarak sera le prochain ! Sortez les bombes anti-moustiques, ça va chier !

Publié dans News | Laisser un commentaire

Des Lords et de l’ordre

Chez SVPP, on aime faire des news en retard, donc on se devait de ne pas publier de news sur un down avant une semaine au moins.

A l’heure où cette news est écrite, ça n’est donc pas un, mais deux meurtres que la familia va devoir signaler aux autorités, et nous avons déjà préparé notre plaidoirie.
Ouste les excuses type «Mais m’sieur le juge, il m’avait regardé méchamment ! » et autres joyeusetés… Nous plaiderons cette fois la légitime défense !

Affaire n°1 : l’état de Heart of Fear contre SVPP pour le cas Blade Lord Ta’yak HM

D’après le premier témoignage d’un trash qui a rampé jusqu’à la sortie de l’instance après s’être fait rouler dessus, piétiner, uriner dessus aussi (il sera révélé que c’était juste à cause d’un afk bio du raid et que l’accusé s’est excusé), il n’en reste pas moins que le patron s’est fait laminer la tronche à coup de barre de fer… de trillium pardon (j’suis plus au goût du jour, là !…)

Un autre témoin de la guilde SVPP qui n’a pas participé au meurtre (d’après ses dires) a rapporté à la police qu’après moults et moults pulls, réflexions stratégiques, idéologiques, placementégiques, vitess’2placementégiques… tout le monde avait capté son taf et que cette fois… IL FALLAIT PAS SUIVRE LES TORNADES LOL… (hommage à Rayas).


L’arme fatale lol ?

Le raid s’est donc mis en marche vers Ta’yak et, après quelques pulls où le boss est resté tout seul à 10.6% et nous de l’autre côté de la salle … celui-ci s’est finalement laissé convaincre de nous rejoindre pour fêter l’anniversaire de ses dix derniers pourcents.

Affaire n°2 : l’état de Mogu’shan Vaults contre SVPP pour le cas Four Kings HM

Une nouvelle affaire contre la mafia SVPP qui, encore une fois, avait des comptes à régler dans l’usine à stuff nommée Mogu’shan Vaults. C’est aujourd’hui non pas un, ni deux, ni trois, mais QUATRE ROIS qui se sont fait pourrir …

Bon alors là, marquons une petite pause ! Le terme « pourrir » ici n’est peut-être pas tout à fait adapté parce qu’il faut l’avouer, ce ne sont pas vraiment des enfants de coeur. Le roi Geoffrey, à côté, c’est un télétubbie en jupette qui chante les chansons de Dorothée et avec des répliques de la qualité d’un Power Ranger.

L’avocat de la partie civile, quelques minutes seulement après le procès, a apporté la preuve qui pouvait acculer au mur les rangs d’SVPP, un buzzer destiné à reset le fight.


– Et merde, c’est pas Subetai … ALLEZ ON RECOMMENCE !
– Zzzzzzz
– Et merde !
– J’ai dis Zzzzzz bordel !
– Vazi wesh on test lol ?

A la barre de la défense, un officier de l’armée Blizzard indiquera plus tard que le boss a été fixed, et ça n’en est pas moins qu’un down qui en ressortira.

A nouveau, la légitime défense aura bon dos et sauvera nos petites miches, histoire d’engager sereinement le dernier procès qui suivra, SVPP l’espère, le down des deux frérôts cités dans la news précédente et de Mel’jarak (c’est fou ce qu’ils mettent comme ‘ dans les noms de leurs boss quand même…) !

Publié dans News | Laisser un commentaire