Destockage chez H&M

Dark Animus by H&M

Dark Animus by H&M by SVPP

Déjà plus d’un mois et un silence qui pourrait laisser présager qu’on est revenu broucouille de notre chasse aux boss dans le bouchonnois pandarien. Mais il n’en est rien !

Bien au contraire, on a tellement descendu de vilains que Christophe Lambert a été rappelé en urgence du tournage de « Highlander 34 :  Le démoniste avait deux pierres de rez » pour renfiler son costume de Ra(i)den et répéter son rôle et sa chorégraphie.

10/13 HM 11/13 HM, ce qui ne signifie pas forcément qu’on a fait tout le chemin car les 3 2 derniers morceaux sont du genre plutôt coriaces. Mais quand même, ça fait un joli paquet de cercueils en chêne et de jolis loots zunderforges (ouai on est tellement content de faire du 25 ça nous donne 2 fois plus de chances de drop de la merde / maille améliorée).

Petit tour d’Horridon des gros pas beaux qui broutent les pissenlits par la racine

Jintrololol

I callololololololololol the storm !

Jinrokh alias Trollolol HM : ouai bon c’est un peu une blague, sauf quand on a des kamikazes palestiniens dans le raid qui trouvent marrant de faire sauter le raid sans prévenir d’un « Amiral Ackbar ! » de conséquence.

Ionisation

Attention à la yonisation !

Horridon HM: Pour ceux qui ne connaissent pas, le combat consiste à fermer des portes. Il a quand même fallu huiler quelques gonds avant d’arriver à faire ça de façon propre. Quelques grincements de dents, des petits grains de sables et des mecs slackant un peu trop dans des flaques dudit sable. Bon après faut juste génocider du troll en masse, et ça chez SVPP on aime. Une autre difficulté du combat consiste à limiter au maximum l’envie des dps de se lâcher sur le gros dino qui prend plus cher au fur et à mesure du combat. Du coup on se retrouvait submergé par des trolls qui viennent vous nettoyer le pare brise en tendant la main. Avec un bon respect des consignes de la part de nos gardes champêtres dpseurs, la reconduite à la frontière spirituelle se faisait rapidement et sans heurts.

Du côté du tanking, c’est aussi le boss qui nous a fait retrouver le bon vieux temps de l’oblitération. Les premières arrivées en P2 étaient cocasses du genre « Attention P2 ! Faites attention à Ob… il est mort gaffe à Kca… il est mort gaffe à… merde… ». Mais on a de la chance que les paladins soient bien équilibrés *khof khof* et permettent de tanker le boss sous « mur prot » pendant une plombe.

Council HM : Qu’Obi pourrait renommer « 3 trolls et une putain ». S’agit-il d’un excès vulgaire de misogynie ou l’expression débridée de la colère d’une Bête face à la Belle troll qui refuse de bouger même quand il lui chatouille gentiment la gueule à coup de « gant à coussin d’air » (je n’invente rien, merci l’inventivité dans le nom du stuff). Toujours est-il que le fight n’est pas réellement difficile, même si là encore il faut se déshabituer du « Bon c ‘est quoi la strat ? » « Merd’ jé poul lé boss en me rapprochant pour buffer » (ne cherchez pas à comprendre la logique de se rapprocher d’un boss pour buffer le raid) « Osef on pack tout et on ae ! » du normal. Perso ce que j’ai compris du fight c’est qu’un des trolls nous saoule en nous lançant du sable dans les yeux, qu’un autre a du mal à canaliser sa rage contre le Mariage pour tous et nous tape à coup de Frigide Barjot, que le raid lead en mode juriste nous gueule dessus en nous disant de faire attention à la Loa et que le dernier Corkyzrajin saute dans tous les sens comme un monk trisomique (d’ailleurs j’ai vu que Magoulle fait pareil sur tous les fights, mais il parait que le Marli c’est permis…).

Gnark Dredd

Gnark Dredd rappelant à l'ordre un membre du raid. Le Loa, c'est lui !

Tortos HM ou quand les tortues ninjas rencontrent Batman

Alors en fait la story c’est Rafaelo qui a mangé trop de pizza et qui peut plus sortir de la batcave, alors il biffle le tank à coup de slapping bite (ce que Drinak a du mal à encaisser d’ailleurs) et parfois il éructe bruyamment et il faut que les démonistes jouent à mariokart et lui envoient une carapace dans la gueule. A côté de ça il faut gérer les chauves souris vampire, et pour se faire il y a une strat qui marche particulièrement bien, sauf quand elle fail. On prend un monk, on le déguise en tank (c’est facile il suffit de lui mettre un tonneau de bière à la main et de lui donner une figurine en plastique en forme de buffle en lui faisant croire qu’il prendra moins cher comme ça), on lui dit de gueuler très fort pour distraire les chauves souris, et comme ça ne suffit pas on lui fait une petite entaille sur la nuque histoire que le sang les attire encore plus. Et après c’est à lui de se démerder pour courir en rond autour de la salle en agitant les bras. Il y a quand même plusieurs défauts à cette strat : déjà le moine résiste assez mal à la pression et à une 60aine de bats qui l’acculent (et l’en…) dans un coin. Mais il faut aussi compter avec les healers qui se placent mal et finissent parfois sous une avalanche de guano. On leur fait croire qu’ils resteront en vie si eux aussi ils croient assez dans la petite figurine en plastique. Evitez de prendre des monks heal sur ce fight, une fois que les bats ont goûté au sang de moine elles ne font plus la différence.

Teenage Mutant Ninja Batman Tortos

Une oeuvre artistico picturale résumant le combat.

Bon au final, avec le retour du gros Lubu champion de fuite-ken-do et quelques tours de chauffe le boss n’a pas vraiment posé de problème.

Et nous avons continué notre route de destruction jusqu’à être aujourd’hui devant Lei-Shen HM, Dark Animus étant tombé par mégarde alors même que j’avais fini cette news.

La suite très bientôt ! (Encore plus bientôt que la dernière fois, promis…)

Ce contenu a été publié dans News. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.