5 heures moins le quart avant la 5.4

La gloire pour Si Vis Pacem Parab(ène ou ite)

Clean ! Ca y est ! Monsieur l’arbitre on a passé la ligne avant le coup de sifflet final ! Putain c’était presque trop facile. Les doigts dans le nez, la main dans le slip et les yeux fermés… d’où les fails à répétition sur Lei-shen HM. Bon allez sortez les tonneaux de bière, le Champagne qu’on avait mis au frais depuis tellement longtemps qu’il se retrouve derrière les cadavres congelés d’une vingtaine d’applys,  les blood elves dénudé(e)s et les clowns… ha mince ça on me dit qu’ils sont déjà de sortie tous les soirs de raid. Mission accomplie, on va fêter ça. Et puis on est au moins tranquille jusqu’à… merde demain…

Patch 5.4 : Serge d'Orgrimmar (VF)

Ha ouai, en fait il nous restait à peu près 5h de raid (environ 27 minutes 32 secondes en si on enlève les pauses et les afk)  pour compléter le symbolique 13/13 HM. Bon soyons honnête, le plus dur n’était pas vraiment le 13 mais plutôt le 12. Parce que oui à priori les playtesters de chez Blizzard se sont pas rendus compte que “Ho mon dieu en fait si on contourne une des capacités du boss on peut rendre le fight super simple. Mais qu’as-t-on fait ? Ce pallier va être de la rigolade ! Appelez la police, l’armée, les GI Joes… Quoi ? Y a Leishen avant ? Ha oui c’est vrai… Bon ben c’est bon on laisse comme ça.”

Un aperçu de la P2 de Raden

Parce qu’il faut savoir qu’en fait le mystérieux Raden est un peu le menu des scores à la fin d’un jeu d’arcade. Faut juste pas se planter pour rentrer son pseudo de 3 lettres au pad. Tu ressors de la jungle cambodgienne où tu t’es taillé un chemin à coup de dents et t’as Djazone la racaille d’une banlieue de Clermont Ferrand qui t’agresse avec un opinel en plastique pour te piquer ton portefeuille. Relativisons quand même. Leishen HM ce n’est pas l’enfer, non, sur ce fight l’enfer c’est les autres !

Raid lead sur Leishen, une question de sérénité

Oui les autres ! Le mec qui tombe de la plateforme, celui qui oublie de grip les adds, celui qui oublie de stun les adds, celui qui oublie de taunt le boss, celui qui oublie de heal, celui qui oublie de se dépack, celui qui oublie de se repack, celui qui oublie les timings des piliers, celui qui se prend 3 overcharges, celui qui ramène son vieil add tout pourri qui fait des chaines d’éclair, etc. Et là, la seule manière de survivre à cette pression xénophobe c’est de réaliser qu’en fait, les autres c’est moi, c’est nous, et que même si on est peu ou prou exempt de fails c’est un boss qui se tombe à 25 mecs en vie jusqu’à la presque fin. Enfin je dis moi, mais moi j’ai quasiment pas fail, c’était juste pour me rabaisser, magnanime, au niveau de la plèbe raideuse. L’immune taunt et l’oubli du Divine Shield c’était exclusivement de la faute de Drinak d’abord.

Je sais pas ce qu'il s'est passé... Magoulle est tombé de la plateforme tout seul.

Et puis dans cette lente et laborieuse descente aux enfers, on commence à voir la lumière. Déjà parce qu’on a pas mal de prêtre heal et un pal, et niveau lumière ça aide. Mais aussi et surtout parce qu’on arrive en P3. Alors “arriver en P3” c’est un bien grand mot quand on imagine qu’à ce moment là yavait environ 20 000 adds qui avaient pop des bouncings pas soak et qu’il restait juste 1 rogue en vanish, 1 hunt en feign death et un pal sous bulle. Mais n’empêche, on pouvait presque se dire, la bouche en sang et les yeux crevés “C’est bon les gars ! P3 ! On gère la 2e transi !”

Gnark Eastwood dans son plus grand rôle

Et puis y a les trys à moins de 20%, puis à moins de 10%, puis à moins de 5%. Et puis y a CE try, oui toi là-bas monsieur “Non il reste encore quelques pvs au boss, on ne peut pas vous accorder le down, revenez demain.” 0.7%. T’as presque envie de le tomber en normal derrière et de falsifier le screen en mode ni vu ni connu je t’embrouille. Surtout que le try d’après t’as un mec qui perd son pantalon parce que sa ceinture a fail.

Mais il est mort, et Raden dans la quasi foulée, et nous sommes plus que jamais prêts à faire encore mieux sur la 5.4. Alors n’hésitez pas à rejoindre notre équipe de femmes de ménage portugaises pour participer au grand nettoyage de ce prochain palier. Rendez-vous sur notre forum de recrutement.

WE NEED YOU ! JOIN THE ARMY !

En bonus, voici la vidéo du down 25 by SVPP. On a coupé les voix au montage pour éviter de vous polluer le cerveau avec des blagues douteuses.

Posted in News | Leave a comment

Destockage chez H&M

Dark Animus by H&M

Dark Animus by H&M by SVPP

Déjà plus d’un mois et un silence qui pourrait laisser présager qu’on est revenu broucouille de notre chasse aux boss dans le bouchonnois pandarien. Mais il n’en est rien !

Bien au contraire, on a tellement descendu de vilains que Christophe Lambert a été rappelé en urgence du tournage de « Highlander 34 :  Le démoniste avait deux pierres de rez » pour renfiler son costume de Ra(i)den et répéter son rôle et sa chorégraphie.

10/13 HM 11/13 HM, ce qui ne signifie pas forcément qu’on a fait tout le chemin car les 3 2 derniers morceaux sont du genre plutôt coriaces. Mais quand même, ça fait un joli paquet de cercueils en chêne et de jolis loots zunderforges (ouai on est tellement content de faire du 25 ça nous donne 2 fois plus de chances de drop de la merde / maille améliorée).

Petit tour d’Horridon des gros pas beaux qui broutent les pissenlits par la racine

Jintrololol

I callololololololololol the storm !

Jinrokh alias Trollolol HM : ouai bon c’est un peu une blague, sauf quand on a des kamikazes palestiniens dans le raid qui trouvent marrant de faire sauter le raid sans prévenir d’un « Amiral Ackbar ! » de conséquence.

Ionisation

Attention à la yonisation !

Horridon HM: Pour ceux qui ne connaissent pas, le combat consiste à fermer des portes. Il a quand même fallu huiler quelques gonds avant d’arriver à faire ça de façon propre. Quelques grincements de dents, des petits grains de sables et des mecs slackant un peu trop dans des flaques dudit sable. Bon après faut juste génocider du troll en masse, et ça chez SVPP on aime. Une autre difficulté du combat consiste à limiter au maximum l’envie des dps de se lâcher sur le gros dino qui prend plus cher au fur et à mesure du combat. Du coup on se retrouvait submergé par des trolls qui viennent vous nettoyer le pare brise en tendant la main. Avec un bon respect des consignes de la part de nos gardes champêtres dpseurs, la reconduite à la frontière spirituelle se faisait rapidement et sans heurts.

Du côté du tanking, c’est aussi le boss qui nous a fait retrouver le bon vieux temps de l’oblitération. Les premières arrivées en P2 étaient cocasses du genre « Attention P2 ! Faites attention à Ob… il est mort gaffe à Kca… il est mort gaffe à… merde… ». Mais on a de la chance que les paladins soient bien équilibrés *khof khof* et permettent de tanker le boss sous « mur prot » pendant une plombe.

Council HM : Qu’Obi pourrait renommer « 3 trolls et une putain ». S’agit-il d’un excès vulgaire de misogynie ou l’expression débridée de la colère d’une Bête face à la Belle troll qui refuse de bouger même quand il lui chatouille gentiment la gueule à coup de « gant à coussin d’air » (je n’invente rien, merci l’inventivité dans le nom du stuff). Toujours est-il que le fight n’est pas réellement difficile, même si là encore il faut se déshabituer du « Bon c ‘est quoi la strat ? » « Merd’ jé poul lé boss en me rapprochant pour buffer » (ne cherchez pas à comprendre la logique de se rapprocher d’un boss pour buffer le raid) « Osef on pack tout et on ae ! » du normal. Perso ce que j’ai compris du fight c’est qu’un des trolls nous saoule en nous lançant du sable dans les yeux, qu’un autre a du mal à canaliser sa rage contre le Mariage pour tous et nous tape à coup de Frigide Barjot, que le raid lead en mode juriste nous gueule dessus en nous disant de faire attention à la Loa et que le dernier Corkyzrajin saute dans tous les sens comme un monk trisomique (d’ailleurs j’ai vu que Magoulle fait pareil sur tous les fights, mais il parait que le Marli c’est permis…).

Gnark Dredd

Gnark Dredd rappelant à l'ordre un membre du raid. Le Loa, c'est lui !

Tortos HM ou quand les tortues ninjas rencontrent Batman

Alors en fait la story c’est Rafaelo qui a mangé trop de pizza et qui peut plus sortir de la batcave, alors il biffle le tank à coup de slapping bite (ce que Drinak a du mal à encaisser d’ailleurs) et parfois il éructe bruyamment et il faut que les démonistes jouent à mariokart et lui envoient une carapace dans la gueule. A côté de ça il faut gérer les chauves souris vampire, et pour se faire il y a une strat qui marche particulièrement bien, sauf quand elle fail. On prend un monk, on le déguise en tank (c’est facile il suffit de lui mettre un tonneau de bière à la main et de lui donner une figurine en plastique en forme de buffle en lui faisant croire qu’il prendra moins cher comme ça), on lui dit de gueuler très fort pour distraire les chauves souris, et comme ça ne suffit pas on lui fait une petite entaille sur la nuque histoire que le sang les attire encore plus. Et après c’est à lui de se démerder pour courir en rond autour de la salle en agitant les bras. Il y a quand même plusieurs défauts à cette strat : déjà le moine résiste assez mal à la pression et à une 60aine de bats qui l’acculent (et l’en…) dans un coin. Mais il faut aussi compter avec les healers qui se placent mal et finissent parfois sous une avalanche de guano. On leur fait croire qu’ils resteront en vie si eux aussi ils croient assez dans la petite figurine en plastique. Evitez de prendre des monks heal sur ce fight, une fois que les bats ont goûté au sang de moine elles ne font plus la différence.

Teenage Mutant Ninja Batman Tortos

Une oeuvre artistico picturale résumant le combat.

Bon au final, avec le retour du gros Lubu champion de fuite-ken-do et quelques tours de chauffe le boss n’a pas vraiment posé de problème.

Et nous avons continué notre route de destruction jusqu’à être aujourd’hui devant Lei-Shen HM, Dark Animus étant tombé par mégarde alors même que j’avais fini cette news.

La suite très bientôt ! (Encore plus bientôt que la dernière fois, promis…)

Posted in News | Leave a comment

Trône du Toner : premières impressions

Une des citations les plus effroyables de ce dernier boss d'instance !

Cela fait presque trois mois que nous vous laissons dans l’expectative de nos exploits de raideurs patentés, il est donc plus que temps de vous donner enfin à lire quelques nouvelles neuves de la guilde.

La 5.2 est arrivé plus vite que notre capacité à tuer un simple Sha, certes habillé chez H&M. On aurait du faire plus attention au background idéologique des membres du roster. En effet ils sont bien gentils avec leurs paladins taurens dans la Horde mais le résultat c’est qu’on s’est retrouvé avec plusieurs aficionados de la secte de l’Ordre du Temple Solaire qui préconisaient le suicide collectif dès 25% de la vie du boss. Malgré tous les espoirs de Leï, qui depuis le chan guilde arrivait à nous mettre un buff haste, la P1 restait parfois capricieuse à base de “Je pensais que ça passait avant de mourir comme une merde.” ou “J’ai oublié de faire le tricks, vous aurez pas de tank pendant 2 minutes sur la plateforme principale mais ça doit pouvoir tenir si tous les cacs se sacrifient.” Du côté des tanks, je peux juste saluer l’initiative de Blizzard de nous offrir la joie indéniable de tanker à poil, la bite au vent et les fesses qui font bravo quand le seul tank qui avait pas le debuff vient de mourir dans d’atroces souffrances éclaté par terre à coup de Dread Trash et qu’on se retrouve comme deux nudistes sur un terrain de paintball. Ouai le boss il tape fort, et pour bien comprendre le fameux Dread Trash (aussi connu sous le nom de “Coup de boule rotatif dans les valseuses”) prenez cette scène de Aliens (http://www.youtube.com/watch?v=K3y5GSznNfI) et remplacez la main par les couilles du tank. Sans timer, ça fait mal. Le fight pour nous se résume à du Pacman en P1 et à du football sur autoroute en P2.

Obi et Gnark se préparant à tanker la P2 du Sha of Fear HM.

Lubu tankant la P2 du Sha of Fear HM.

Alors il est pas mort, honte à nous… enfin comme le disait si bien Schrödinger : “Tant qu’on retourne pas à ToES, on peut pas vraiment savoir si il est down ou pas.”

Donc après avoir eu pitié du Sha qui se dorait la pilule sur la terrasse, nous avons décidé tous penauds d’aller voir du côté du nouveau raid, là bas où tout est neuf, tout est sauvage, libre continent sans farmage. Peine perdue, l’île entière est pleine de dailies en tout genre, avec pour seule consolation qu’on peut encore mettre sur la gueule aux Trolls. Alors oui il faut comprendre que le peuple Troll dans le corpus historico imaginaire de Warcraft c’est un peu le martyr universel. Ceci est perpétué aussi dans nos raids avec le sacrifice rituel du fameux Troll errant, gage de victoire facile et de loot prolifique. La 5.3 apportera sûrement une avancée certaine en la matière avec la constitution d’un état Troll indépendant près de la ville sainte de Crossroads (le village pas la prise de finition du beau Cody), et son fameux Chan des Lamentations.

Le célèbre "Barrens chat" ou "Chan torride des Tarrides"

Petite nouveauté pour ce raid, les trashs sont bloqués en mode Héroïque. Surtout le fameux pont après Jin’rokh théâtre d’affrontements plus sanglants que celui sur la rivière Kwaï. “C’est franchement dégueulasse…”

Pas grand chose à dire, l’instance est plutôt cool et on a clean en 2 ou 4 semaines, selon qu’on compte le down de Lei Shen en 10 ou 25, enfin les premiers trys à 25 c’était plutôt à 14 ou 15 après quelques minutes. Je vous propose d’ailleurs un des principes figurant dans l’illustre Essai sur la définition d’une strat universelle par le gros Lubu. Je cite : “Le passage des phases d’un boss peut s’appréhender facilement par la simple estimation de la proportion de membres du raid encore en vie. Une analyse plus précise nous montre que le numéro de phase est aussi fonction de plusieurs variables comme le rapport Brain / Membres du raid et surtout Puissance Vocale / Taux de Désespérance du raid lead”. Mais je vous laisse à la lecture de ce magnifique ouvrage.

Je passe rapidement sur le normal, facile une fois qu’on connaît la strat et qu’on prend pas trop de Gilbert Montagné sur Durumu.

Une réaction "à chaud" d'un membre du raid après un try.

Jin’Rokh Héroïque n’était pas vraiment une grosse difficulté non plus pour être honnête. Bien entendu il y a toujours une acclimatation nécessaire au HM qui change du “olol lé mor le boss jé pa compri jé just tapé en ferman lé zyeu” du mode normal. Par contre on a du faire sans Claude François qui avait tendance à rester dans les flaques quand le boss lui lançait un grille-pain. Le raid a fait quelques étincelles avant de comprendre que c’était peut-être pas le bon fight pour, mais on nous a vite annoncé la couleur : bleu / blanc avec beaucoup de lumière et des crépitements. On ne pourra pas dire que le nom de l’instance ne nous mettait pas au jus…

Mais rien à foudre ! On lui a fait bouffer ses flaques au gros troll et il était peut-être “The most electrifying troll “ on lui a montré qu’on était les intercontinentals champions. D’ailleurs je m’associe à tout l’univers de SVPP pour vous dire que nos combats sont réalisés par des professionnels surentraînés, s’il vous plaît ne tentez pas de reproduire nos gestes à la maison ou à l’école.

C’est déjà bien long, mais je ne pouvais pas clore ce Big Wall of Text sans vous annoncer notre victoire sur le gros Horridon Hm, qui a relégué notre Obi au rang de “petit cul anorexique”. Mais j’en dirai plus une prochaine fois, “soonish” (http://www.wowwiki.com/Soon) promis !

Le fier Spyra sur sa nouvelle monture lootée sur le premier down (validé après arbitrage vidéo) de Horridon HM.

Sinon on recrute, de tout et tout plein parce que comme toute guilde 25, on a besoin de sang frais pour continuer à exercer notre action de purification et poursuivre nos belles aventures.

Posted in News | Leave a comment